événement

[Educatice] - Favoriser la réussite des élèves

Les 20, 21, et 22 novembre se tenait le salon Educatec-Educatice 2019, Porte de Versailles. Notre équipe a assisté à la conférence “Collectifs, fondations, entreprises, des partenariats pour transformer le numérique en académie et favoriser la réussite des élèves”.

Cette conférence a été organisée par l’Académie de Versailles, qui montrait ainsi un visage dynamique, actif sur le terrain pour concrétiser l’objectif de « réussite pour tous ».

 

Six experts étaient réunis pour l’occasion :
-    Axel Dauchez, président de Make.org
-    Gabriel Bran Lopez, président fondateur de l’association franco- québécoise Fusion Jeunesse
-    Bastien MASSE, coordinateur de la chaire pour l'Éducation Ouverte et l'Intelligence Artificielle, coordinateur Class'Code et Richard FUENTES, Responsable innovation numérique à la Fondation C Génial. 
-    Amélie RONSERAY, directrice, Artips 
-    Stéphane LEPINGLE, CapGemini et Jacky GALICHER, directeur des Services Informatiques et RSSI de l’académie de Versailles
-    Katia MATAR proviseur du Lycée des métiers La Tournelle à La Garenne Colombes et Véronique BLONDELLE, responsable commerciale du secteur de l'éducation et de la recherche pour IBM, pour le projet P-Tech

La présentation successive de 6 expériences a été menée très rapidement, et n’a  permis de donner que quelques éléments d’explications, sans approfondir beaucoup les actions de chacun. Mais nous avons pu découvrir des actions formidables, qui mobilisent divers types : acteurs associatifs, entreprises, collectifs, publics, tous mobilisés pour servir de louables objectifs.


 

1ere expérience / partenariat – L’engagement citoyen et la convergence des acteurs 

La mission de Make.org est «  d’engager la société civile dans la transformation positive de la Société. Make.org organise des actions « Grandes Causes » autour de 8 actions et de 4 thèmes centrés sur l’éducation (orientation, insertion, publics fragiles, lutte contre fracture numérique) en rassemblant les acteurs privés que sont les entreprises, ou les start-up et les citoyens pour proposer des outils concrets aux établissements de l’académie.
Make.org se finance sur fonds propre, ce qui lui permet d’être indépendant du système éducatif. Le partenariat avec l’académie de Versailles lui permet de concrétiser, tester et mesurer les actions menées. Le déploiement national de cette démarche demandera un appel à des mécènes.
Un exemple concret d’action menée : le flash mentoring qui permet d’organiser une prise de contact (par exemple, un coup de téléphone de 15 minutes avec quelqu’un qui s’y connaît sur un sujet organisé en moins de 3 semaines). Ce flash monitoring multiplie les échanges entre les jeunes et les professionnels et vise à terme entre 500 000 et un millions de sessions par an.

 


2eme expérience / partenariat -  Partir du souhait des élèves pour bâtir un projet opérationnel 

L’association Fusion Jeunesse intervient quant à elle dans plusieurs établissements. L’association met en relation des entreprises pour mettre en œuvre des projets concrets (demande particulièrement importante de la part des élèves qui souhaitent s’investir sur des projets plutôt que « d’écouter des intervenants »). L’exemple cité est celui de jeunes professionnels d’Ubisoft qui interviennent dans plusieurs lycées de l’académie de Versailles pour développer avec les enseignants et les élèves un jeu vidéo. 
En un an, cette association est passée de 2 à 23 établissements partenaires.

 


3eme expérience / partenariat – Le codage    

ClassCode propose des MOOC, sur le codage, destinés aux enseignants de SNT.
La fondation C Génial promeut le numérique aux jeunes et fait connaître les métiers associés, appuyés sur des acteurs académiques, associatifs locaux.
Ce collectif souhaite transférer ces compétences au niveau local pour que les acteurs territoriaux prennent en mains les ateliers issus des cours sur le MOOC.

 

4eme expérience / partenariat – Proposer des granules contextualisés sur de multiples sujets     

La Société ArtTips propose une plateforme de micro-learning (un anti MOOC en quelque sorte) qui vulgarisent les savoirs par le digital. Cette entreprise envoie à plus de 70 000 personnes une newsletter sur des sujets variés vulgarisés (Art, Musique, Economie, etc.). Le format très concentré, court et très opérationnel (on parle de granules) décuple l’engagement des élèves.
ArtTips a déjà éprouvé sa méthode sur 750 000 abonnés/ la plateforme de micro-learning est déployée auprès de plus de 100 000 utilisateurs quotidiens aujourd’hui.  
ArtTips est aujourd’hui proposé à tous les lycéens d’Ile-de-France. 

 

5eme expérience / partenariat – Co-développer une solution d’évaluation des élèves 

Cap Gemini et la DANE de Versailles travaillent à co-construire une solution d’évaluation des élèves de la fac de médecine de Paris. Ce partenariat mêle l’expertise méthodologique de Cap Gemini avec le besoin pédagogique de la DANE. 

 

6eme expérience / partenariat – Préparer aux métiers de demain

Le Projet P Tech est un programme de 5 années pour les élèves de seconde professionnel ou technologique, accompagnés jusqu’à bac +2.
L’établissement qui est intervenu lors de cette conférence, le lycée des métiers la Tournelle, travaille avec des entreprises telles que Orange et BNP Paribas, IBM qui mettent à la disposition des élèves des mentors, des interventions d’experts pour faire émerger auprès des équipes pédagogiques et des élèves une réflexion sur les compétences qui répondront aux métiers de demain et y préparer les élèves. 

 

Ce projet ne concerne aujourd’hui que 24 élèves mais la dynamique apportée par cette classe essaime sur les trois classes de systèmes numériques : en agissant sur une classe cela impacte tout l’établissement.

 

Toutes ces expérimentations et partenariats ont ceci de commun qu’ils sont relayés par des acteurs locaux ancrés dans leurs territoires et dans les établissements scolaires. Leur passage à plus grande échelle, qu’ils appellent de leurs vœux et que l’on ne peut que leur souhaiter, devra pouvoir rester ancré sur le terrain, et donc sans doute trouver de nouveaux relais pour s’élargir.

 

Tous ces projets permettent aux élèves de devenir des citoyens aptes à agir dans la société de demain, et ne se limitent pas à la seule école. Ces collaborations d’acteurs d’horizons divers permettent, s’ils sont structurés et portés autant par les professionnels que par les enseignants ou les collectivités, de mettre en place des actions concrètes, efficaces et porteuses de sens pour tous. Et surtout pour la réussite de tous.

Partager l’article

Lire aussi

événement

La librairie scolaire LDE met en place une plateforme numérique : PopLab, service pédagogique à distance

événement

Elisabetta nous livre son expérience de l’utilisation de PopLab en enseignement à distance.

événement

Le Syndicat des Enseignants UNSA a publié un article très complet après avoir testé les outils du CNED, largement annoncés par le Ministère de l’Education depuis quelque

événement

Pierre Undreiner est chef d’établissement de l’Institution St Joseph à Rouffach, dans le Haut-Rhin.